2014-03-13

QUE l'AFELC-UQAM soit en grève mercredi, le 2 avril 2014, afin nous créer un espace pour discuter et réfléchir aux tangentes que prend l’administration de l’UQAM vers la marchandisation de l’éducation, l’économie du savoir, l’augmentation de la précarité étudiante et de la baisse de la sécurité alimentaire, les dérives sécuritaires.