2014-03-13

CONSIDÉRANT que la convention collective du SÉTUE est échue depuis le 31 décembre 2013 et que le SÉTUE est prêt à négocier contre l'UQAM;

CONSIDÉRANT que les membres du SÉTUE, tous et toutes étudaitns et étudiantes de l'UQAM, sont parmi les travailleurs et travailleuses les plus précaires du système universitaire (petits contrats non renouvelables, conditions de travail soumises à l'arbitraire, double rapport de pouvoir avec leurs employeur.e.s qui sont aussi leurs professeur.e.s, etc.)

CONSIDÉRANT que le travail des membres du SÉTUE est essentiel à la qualité de l'enseignement à l'UQAM (monitorats, corrections, démonstrations, suivis, etc.);

CONSIDÉRANT que les 7 revendications prioritaires du SÉTUE lors de ses négociations reposent sur la démocratisation, la transparence, l'accessibilité et la combativité syndicale;

 

QUE l'AFELC appuie les revendications prioritaires du SÉTUE ;

QUE l'AFELC demande à l'UQAM de négocier rapidement avec le SÉTUE ;

QUE l'AFELC appuie le SÉTUE dans sa mobilisation, notamment en invitant ses membres à participer aux activités de mobilisation et d'augmentation des moyens de pression du SÉTUE.