2020-03-11

Considérant les expériences vécues violentes dans les centre de détentions ou les prisons pour personnes migrantes qui ont étés portées à notre attention;

Considérant que cette prison est une façade à un système violent d’emprisonnement et de déportation, qui maintient des gens enfermés dans des cages et en déchirant des familles et des communautés;

Considérant que les frontières forment un aspect essentiel de la suprématie blanche au Canada autant que globalement;

Considérant que les frontières canadiennes et les prisons sont nécessaires pour maintenir l’état colonial,

Considérant que les vagues de migration présentes et à venir représentent les résultats des déplacements créées par l’impérialisme, le néocolonialisme, et le capitalisme mondiale auxquelles le Canada participe activement,

Considérant que le Canada et le Québec vient une croissance dangereuse de l’extrême droite, que les gouvernements provinciaux et fédéraux veulent augmenter le nombre global de déportations, et que la CAQ a été récemment élu avec une plateforme xénophobe,

Considérant que les prisons sont des institutions de contrôle et de répression qui soutiennent les systèmes oppressifs décrit ci-haut et que ceux et celles qui y sont enfermés subissent des séparations importantes de leur familles et communautés, un manque d’accès aux services de santé, et même souvent la mort,

Considérant que, dans ce contexte, le gouvernement Canadien a récemment commencé la construction d’une nouvelle prison pour migrant.e.s à Laval, et que les architectes principaux du projet sont basés à Montréal ;

Considérant notre besoin, en tant que communautés, de résister à la création de nouvelles prisons, de continuer à nous battre pour la dignité et la libération des personnes incarcérées, ainsi que de supporter et célébrer leurs efforts de résistance,

Que l’AFELC UQAM prenne position contre la construction de la nouvelle prison ainsi que les centres de détention de migrant.es et les prisons en général et soutienne matériellement la lutte contre la gouvernements provinciaux et fédéraux veulent augmenter le nombre global de déportations, et que la CAQ a été récemment élu avec une plateforme xénophobe,

Considérant notre besoin, en tant que communautés, de résister à la création de nouvelles prisons, de continuer à nous battre pour la dignité et la libération des personnes incarcérées, ainsi que de supporter et célébrer leurs efforts de résistance,

Que l’AFELC UQAM prenne position contre la construction de la nouvelle prison ainsi que les centres de détention de migrant.es et les prisons en général et soutienne matériellement la lutte contre la nouvelle prison,

Que l’AFELC UQAM s’oppose aux prisons et aux centres de détentions pour personnes migrantes;

Que l’AFELC UQAM informe davantage la population de la réalité de ces centres de détention et des prisons pour personnes migrantes en diffusant massivement le site de stopponslaprison.info,  https://www.solidarityacrossborders.org/en/ , PRAIDA

Que l’AFELC UQAM s’engage à soutenir activement, et de manière récurrente, la manifestation de bruit du nouvel An ;