2021-04-07 prop 5.3

CONSIDÉRANT QUE le dossier du Café Tasse-toi risque de prendre plusieurs mois avant d’être finalisé ;

ÉTANT DONNÉ QUE nous aurons besoin d’un compte bancaire pour encaisser divers versements gouvernementaux possibles ;

CONSIDÉRANT QUE les coûts mensuels sont inférieurs à 10 $ par mois ;

IL EST PROPOSÉ QUE les personnes suivantes, Amanda Masson, Roxanne Gallant et Marie-Pierre Forest-Gaudet soient autorisées à signer les chèques, retraits, autorisations de virement au folio portant le numéro 227588 pour et au nom de l’Association facultaire de langues et communication de l’Université du Québec à Montréal et que deux signatures sur trois seront désormais requises pour honorer un chèque. Seules ces personnes sont désormais autorisées à signer les effets bancaires du compte.

IL EST PROPOSÉ QUE les personnes suivantes, Amanda Masson, Roxanne Gallant et Marie-Pierre Forest-Gaudet soient autorisées à signer les chèques, retraits, autorisations de virement au folio portant le numéro 228325 pour et au nom de l’Association facultaire de langues et communication de l’Université du Québec à Montréal et que deux signatures sur trois seront désormais requises pour honorer un chèque. Seules ces personnes sont désormais autorisées à signer les effets bancaires du compte.

IL EST PROPOSÉ QUE l’on ferme le compte 228325 et que les sommes restantes après les frais de fermeture soient transférées au compte 227588 si et seulement si le dossier du Café Tasse-toi est fermé par une confirmation des créanciers que tous les montants dus sont payés.

IL EST PROPOSÉ QUE les personnes suivantes, Amanda Masson, Roxanne Gallant et Marie-Pierre Forest-Gaudet soient autorisées à autoriser les paiements, les virements et les transferts dans le compte ACCESD demandé par la permanence ou l’une des personnes signataires.

(Proposition à l’interne)

IL EST PROPOSÉ QUE la signature de la personne responsable aux affaires financières soit obligatoire pour la signature des chèques et pour l’autorisation des transactions à ACCESD à moins que cette dernière explique son incapacité à procéder.