2017-02-01

CONSIDÉRANT la tenue du Rendez-vous national sur la main d’œuvre, organisé conjointement par le gouvernement du Québec et les principaux regroupements patronaux et syndicaux, les 16 et 17 février 2017;

CONSIDÉRANT que le Rendez-vous national sur la main d’œuvre traitera de la question de la formation et de l’arrimage des institutions d’enseignement au marché du travail, donnant un accès privilégié aux entreprises aux institutions d’enseignement post-secondaire pour leur propre profit, notamment en perpétuant le recours aux stages non-rémunérés;

CONSIDÉRANT la grève du 16 février de deux associations étudiantes facultaires uqamiennes: l’ADEESE et l’AFESH;

 

QUE l’AFELC tienne une journée de grève le jeudi 16 février 2017;

QUE l’AFELC réitère sa position en défaveur de la marchandisation de l’éducation;

QUE l’AFELC revendique la rémunération de tous les stages par le gouvernement;

QUE l’AFELC prenne les moyens nécessaires afin de mobiliser ses membres afin qu’elles et ils participent aux actions de perturbation à Québec le jeudi 16 février 2017;

QUE l’AFELC, si nécessaire, dégage des fonds afin d’assurer le transport de ses membres à Québec, d’un montant maximum de 2000 dollars;

QUE l’AFELC appelle les autres associations étudiantes à se mobiliser pour participer aux actions de perturbation à Québec le jeudi 16 février 2017.