2020-03-11

Considérant que le syndicalisme de lutte fait partie de principes fondateurs de notre association étudiante;

QUE l’AFELC-UQAM renouvelle son soutien au SPPEUQAM, SEUQAM, SPUQ, SÉTUE, syndicat de la coop UQAM et syndicat de la fondation de l’UQAM;

QUE l’AFELC-UQAM, dès le moment où l’un des syndicats susmentionnés annonce l’utilisation de la grève comme moyen de pression, soit en grève pour un maximum de 2 jours et qu’une assemblée générale spéciale soit convoquée dans les plus brefs délais pour prendre position sur un prolongement de grève et réfléchir aux moyens d’actions de solidarité;

QUE AFELC-UQAM encourage ses membres à ne pas franchir les lignes de piquetage;

QUE L’AFELC UQAM réitère son mandat adopté le 18 février 2015 et déjà réitéré le 1er février 2017 :


« QUE, dans le cas où un blocage de l’UQAM est organisé par un des syndicats de l’UQAM, l’AFELC soit en grève.

QUE, dans le cas d’un déclenchement de grève d’un syndicat de l’UQAM de deux (2) jours et moins,

QUE l’AFELC entre en grève pendant ces journées de grève.

QUE, dans le cas d’un déclenchement de grève d’un syndicat de l’UQAM de plus de deux (2) jours, qu’une assemblée générale de déclenchement de grève soit convoquée dans les trois (3) jours ouvrables suivant l’annonce de cette dite grève. »